Eurotunnel, groupe propriétaire du tunnel sous la Manche s’offre un nouveau nom : GetLink. Coup d’œil sur cette opération de naming et les projets associés à ce changement de nom !

nouveau nom GetLink

Qui ça ?

Eurotunnel, un nom pas forcément connu du grand public, est pourtant un groupe d’une importance capitale. En effet, il s’agit de l’exploitant du tunnel sous la Manche. Pour mesurer le poids d’un tel groupe, quelques chiffres clefs en diront plus long que des mots. Car le tunnel sous la Manche, c’est : 1 milliard d’euros de chiffres d’affaires l’année dernière, 1,6 million de camions et 2,6 millions de voitures qui l’utilisent chaque année et 3 300 salariés. En somme, une grosse machine cotée en bourse (qui conserve d’ailleurs le même code boursier) faisant le lien entre la France et la Grande-Bretagne.

Un nouveau nom pour de nouveaux projets

Le groupe portera désormais le nom de GetLink, une opération de naming visant à marquer « une nouvelle ère d’infrastructures de mobilité » annonçait le groupe. En effet, plusieurs marques sont associées à GetLink, Eurotunnel bien sûr, mais aussi Europorte, le CIFFCO (un centre de formation ferroviaire) et aussi et surtout ElecLink. Projet en cours, ElecLink sera une interconnexion électrique reliant la France à l’Angleterre. Les travaux sont déjà en cours et ont permis d’ouvrir 300 emplois (pour 40 permanents une fois le projet en place), ElecLink devrait être en service en 2020. Jacques Gounon, PDG du groupe GetLink souligne que ce dernier va « continuer à générer de la croissance en proposant à nos clients des solutions à forte valeur ajoutée, comme le montre le potentiel du projet ElecLink ». Un nouveau nom pour d’ambitieux projets donc !