Steve Jobs, patronyme de l’incontournable fondateur de la marque à la pomme est désormais un nom de marque. Contrairement à ce que l’on pourrait pourtant croire, cette marque n’est en rien en lien avec Apple, et c’est précisément ce qui pose problème à la marque.

nom de marque

Un nom de marque qui fait débat

C’est une affaire qui remonte à 2012. Deux frères italiens se rendent compte que le nom du visionnaire Steve Jobs n’a jamais été déposé comme nom de marque. Ils profitent alors de l’occasion pour déposer ce nom et proposer du prêt-à-porter au nom du créateur de la marque à la pomme. La référence est plus qu’explicite, il suffit d’observer le logo : un « j » dont le point est représenté par une feuille et à moitié croqué, tout comme la pomme. Bien évidemment, les avocats d’Apple ont attaqué l’entreprise italienne et ce procès qui aurait pu prendre une tournure plus qu’attendue ne s’est pas terminé comme on pourrait le croire.

Un mauvais angle d’attaque

En effet, les avocats d’Apple se sont servi principalement du logo « croqué » comme angle d’attaque. Malheureusement pour eux, malgré toutes les similitudes, l’office de l’Union européenne pour la propriété intellectuelle a estimé que la plainte n’était pas légitime, car une lettre n’étant pas un aliment, elle ne pouvait pas être mordue et l’argument n’était donc pas recevable. Un verdict capillotracté qui a pourtant donné raison à l’entreprise italienne qui projette de produire, devinez quoi ? Des appareils électroniques !